Quel budget alouer à une campagne vidéo

Quel est le budget à consacrer à une vidéo ?

Quel est le budget à consacrer à une vidéo ?

Partager sur

Quel est le budget à consacrer à une vidéo ?

La vidéo, combien ça coûte ? Rares sont ceux qui affichent clairement les prix, car tout dépend du projet, du contexte et de la proposition créative.

Le prix d’une vidéo dépend de l’ambition du projet

Un même brief peut aboutir à une proposition à 100 € HT (en passant par une plateforme de templates vidéo en ligne), comme à une autre proposition à 100 000 € (en passant par une agence spécialisée), et les deux propositions peuvent disposer d’un prix logique. Vous observerez ce genre de différence selon que vous ferez la même demande sur un site de templates vidéo non personnalisables ou auprès d’une agence de publicité qui vous propose un concept nécessitant un tournage considérable, avec beaucoup de post-production et des droits de diffusion… Même en imaginant que vous interrogiez la même gamme de prestataires, sans communiquer votre budget, vous aurez quand même possiblement des propositions allant du simple au triple, et difficilement comparables, la compétition perdant de son utilité.

Souvent perdus, les annonceurs se réfugient dans la demande de « devis à tiroirs ». Cette option peut vous permettre de faire l’impasse sur la maquilleuse ou de rogner sur le budget costume, mais les marges de manœuvre seront faibles (un peu comme si vous discutiez des options d’une Ferrari alors que vous avez le budget pour une Twingo).

Une bonne partie du budget dépend du concept. Certains projets vont fonctionner avec une simple caméra et un acteur, d’autres demanderont bien plus de moyens. Pour réussir à estimer le budget d’une opération, il convient donc déjà de définir le potentiel business lié au sujet vidéo. S’il est limité, il faudra demander aux agences de plancher sur un concept malin. S’il est fort, vous pourrez communiquer une enveloppe budgétaire plus importante, ce qui n'empêchera pas les agences de challenger le prix pour remporter la compétition.

Concept et budget, à la recherche du bon équilibre

La règle d’or est : « un concept efficace est un concept cadré par un budget précis ». Mais c’est le serpent qui se mord la queue, puisqu'il est difficile pour l'annonceur de jauger le montant à provisionner pour son projet, comme nous venons justement de le voir. L’annonceur doit donc développer une capacité à définir le type de conception vidéo dont il a besoin afin de communiquer sa fourchette maximale. Comment ? En sachant déjà que, comme dans beaucoup de professions, le coût d’une vidéo résulte du coût du matériel et du temps de travail nécessaire à une production. Ce sont ces deux facteurs qui vont définir la majeure partie du prix de la vidéo.

Si vous n’êtes pas directement contraint par une enveloppe budgétaire définie, vous devez donc essayer de déterminer (au moins globalement) le type de qualité de projet vidéo dont vous avez besoin, en rapport avec l’objectif fixé.

Exemples pratiques

• Une websérie de fiction

Votre stratégie de marque peut vous amener à produire une websérie de fiction, à l’image de celles produites par des youtubeurs connus. Pour parvenir au résultat souhaité, ces derniers réalisent un gros travail d’écriture, de casting, et les moyens sur les phases de tournage et de post-production sont importants. Si vous voulez en avoir le cœur net, regardez donc le making of d'un épisode sur les chaînes de Golden Moustache ou du Studio Bagel, et comptez les techniciens présents sur le plateau !

Ce type de production ne rentrera pas dans un budget de 5 000 € mais sans doute dans une fourchette bien supérieure. Il conviendra de ne lancer un tel projet que s'il y a un objectif business (notoriété ou vente) important à la clé, ou d’abandonner l’idée au risque de produire un contenu raté au regard de l’ambition initiale.

• Une vidéo témoignage

Dans l’absolu, vous pouvez réaliser un témoignage sans coût externe si vous êtes disposé à vous en occuper vous-même en toute autonomie, avec par exemple un téléphone portable comme caméra. Vous pouvez aussi préférer solliciter une agence vidéo équipée de plusieurs caméras et du matériel adapté, et délivrer une production dont le prix peut s’envoler de 10 000 € à 20 000 €. Le produit final sera alors un case study détaillé qui montrera votre valeur ajoutée sur un projet décrit de A à Z.

Là encore, il est question de rapport coût/bénéfice. Si votre stratégie est de convaincre par la multiplicité de témoignages différents, il faudra opter pour un coût par témoignage restreint. Si vous avez des grands comptes, le calcul sera sans doute différent.

Par exemple, pour la société Oblong, WAIT FOR IT a effectué un tournage vidéo sur plusieurs jours, permettant d’interroger l’ensemble de l’état-major du client, de poser la problématique, et d’expliquer les bénéfices liés à la solution Oblong. Si Oblong a choisi de faire appel à une production poussée pour ce projet, et d’aller au-delà du coût classique d’une vidéo témoignage, c’est parce que leur solution se vend plusieurs centaines de milliers d’euros, et que le processus de décision est forcément plus complexe pour un prospect. Le directeur marketing de l’entreprise nous a écrit quelques semaines plus tard que la vidéo avait permis de boucler une vente très importante.

• Une vidéo en motion design

Le motion design a explosé au cours des 10 dernières années, notamment chez les start-up qui apprécient de pouvoir expliquer leurs solutions sans avoir besoin d’en dire trop sur l’état de leur structure à l’instant t. Pour réaliser une proposition de vidéo en motion design, là encore, la notion de fourchette budgétaire est clé.

Un certain nombre de styles graphiques nécessitent plus ou moins de temps de conception et d’animation. Par exemple, le style d’animation flat design, très utilisé ces dernières années, est un style qui permet la plupart du temps de produire des vidéos de 1 à 2 minutes en moins de 10 jours de travail. Pour une vidéo au style graphique personnalisé, vous pourrez donc réussir à avoir un résultat pour un budget inférieur à 5 000 ou 7 000 €.

Mais si vous souhaitez, dans un marché hyper concurrentiel, avoir une vidéo qui soit différente des solutions concurrentes, vous souhaiterez peut-être des styles de motion design différents. Il y a par exemple des techniques d’animation à la main qui permettent un rendu totalement différent mais qui sont très coûteuses en temps de production (pouvant aller jusqu’à 40 jours de travail rien que pour l’animation d’une minute de vidéo, par exemple).

Projet vidéo = Objectif business

Cela ramène aussi à une question qu’on ne se pose pas assez : qu’est-ce que j’attends comme résultat généré par ma vidéo ? Si c’est juste un contenu parmi d'autres, noyé dans mes réseaux sociaux, est-il pertinent de dépenser de l’argent dessus ? Pourquoi ne pas auto-produire efficacement ce contenu ? S'il s'agit d'une vidéo clé, susceptible de faire la différence pour les équipes commerciales sur mon marché, est-ce pertinent de faire des coupes budgétaires sur des postes décisifs dans le rendu final de la vidéo ?

Si vous travaillez en confiance avec un partenaire vidéo régulier, dites-vous qu’une part de sa plus-value est de vous permettre d’optimiser le budget que vous lui communiquez pour réaliser la vidéo la plus efficace possible, et que la phase de devis peut vous permettre de co-construire en allers-retours le chiffrage définitif.

Au final, le budget à consacrer à une vidéo dépend donc surtout de votre bonne compréhension de ces différents aspects.

Partager sur

Vous aimerez aussi