Comment rentabiliser vos investissements vidéos ?

Optimisez la rentabilité de vos investissements vidéo

Best practice header 1

Partager sur

Optimisez la rentabilité de vos investissements vidéo

La vidéo représentera 50,6 % des investissements publicitaires globaux en 2020, selon l’étude TV Key Facts 2018 du groupe RTL. Nous pouvons donc constater que chez les annonceurs, un virage vidéo est bien à l’œuvre.

En revanche, si les budgets alloués à la production vidéo augmentent, le nombre de vidéos à produire croît plus vite encore. Il faut donc optimiser la création de contenus vidéos, et ce de trois manières :

  • l’optimisation éditoriale : définir et classer les prises de parole vidéo à mener ;

  • l’optimisation de production : réaliser des économies d’échelle et mieux exploiter ses contenus sources ;

  • l’optimisation de diffusion : segmenter votre contenu selon les différents réseaux sociaux sur lesquels vous êtes présent.

1. Optimisation éditoriale

Définissez les besoins de vos équipes commerciales

De quels types de supports vidéos ont-elles besoin dans leur tunnel de conversion ? Construire une politique éditoriale vidéo permet de rationaliser les besoins vidéo de vos équipes. N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’une agence vidéo spécialisée pour vous aider à définir quelles pourraient être vos différentes prises de parole vidéo, sur quel format, avec quel ton… Intégrez à cette discussion les personnes qui vont s’appuyer sur les supports vidéos que vous allez produire afin de garder un objectif commercial à chaque création de contenu.

Classez vos besoins

Un bon moyen de gérer efficacement vos priorités est de créer une grille de notation qui peut aller par exemple de 1 à 3 étoiles pour définir le niveau d’importance d’un sujet. Cela vous permettra de traiter vos productions en conséquence. Par exemple, produire un concept simple et efficace pour un sujet noté 1 étoile, et garder la majorité de votre budget vidéo pour la réalisation d’une campagne ambitieuse sur un sujet d’une importance 3 étoiles.

2. Optimisation de production

Groupez vos productions

Grouper les journées de tournage permet de produire plus en limitant le temps d’installation des équipes techniques : cela permet de réaliser des économies d’échelle. En conséquence, seul un plan éditorial vidéo annuel peut permettre de définir ces opportunités ; il faut bien entendu que les différents tournages soient compatibles. L’apport d’un chef de projet interne ou d’un prestataire autonome qui vous connaît bien peut aussi vous permettre de récolter du contenu additionnel en prévision d’autres sujets vidéos.

Produisez le plus de contenu possible sur un tournage

Aujourd’hui, plus personne ne dépense un budget de tournage important sans y ajouter du contenu pour les réseaux sociaux (making of, interview pour LinkedIn, GIF pour Instagram…) L’exemple des making of est particulièrement parlant : c’est une démarche authentique qui crée du lien en vous mettant en scène « comme vous êtes ». Les youtubeurs le font systématiquement pour augmenter la cadence de publication et générer plus de lien avec leur communauté.

Optimisez la post-production

Si vous n’avez pas toujours les moyens de réaliser en externe des campagnes vidéo, vous pouvez commander un habillage professionnel pour encadrer vos autoproductions : titres, pictogrammes animés, sound design… des éléments qui peuvent facilement être ré-exploités en interne et remonter d’un cran la qualité de vos autoproductions.

3. Optimisation de diffusion

Optimisez la diffusion par la visibilité

Pour optimiser la rentabilité d'un investissement vidéo, il faut être vu ! Il faut donc construire une stratégie de diffusion soit avec des compétences en interne (traffic manager), soit avec un partenaire spécialisé. Une fois que vous aurez systématisé une stratégie d’achat média vous permettant de vous assurer que vos vidéos seront vues par votre cible, vous commencerez à percevoir un vrai retour de vos investissements vidéo.

Adaptez vos supports vidéos à chaque réseau social

On parle ici de segmentation, de goodies, de déclinaisons… Chaque réseau social a ses codes (format, ton, durée de la vidéo, fréquence de publication), l’objectif est de personnaliser la vidéo en fonction de chaque réseau social sur lequel elle est publiée. Vous pourrez décliner un contenu principal en des dizaines de contenus différents qui vous permettront d’augmenter votre visibilité.

Alors, paré pour 2020 ?

Partager sur

Vous aimerez aussi