Et si votre chaîne youtube remplaçait votre site web ?

Et si votre chaîne YouTube remplaçait votre site ?

Best practice header 1

Partager sur

Et si votre chaîne YouTube remplaçait votre site ?

YouTube, ce réseau au rayonnement mondial, a connu une explosion depuis sa création en 2005, si bien que ce sont des millions d’heures de vidéos qui sont mises en ligne chaque heure dans le monde, et que « youtubeur » est même devenu un métier qui peut permettre de gagner confortablement sa vie. On pourrait citer plein d’exemples, mais le plus intéressant est sans doute celui de Poisson Fécond qui réussit aujourd’hui à employer 9 personnes à plein temps par le biais de sa société Khundar, alimentée par 1,8 million d'abonnés à la chaîne et les partenariats. YouTube a été un vecteur de viralité énorme, permettant de véritables success stories à moindre coût, comme l’exemple mythique du Dollar Shave Club et de ses 26 millions de vues.

Prospecter par le biais de Youtube

Jusqu’à présent, le gros frein que les sociétés pouvaient ressentir à l’égard de YouTube était que le réseau bloquait les redirections vers des sites web externes. Aucun lien d'une vidéo vers un site marchand n'était donc possible. Ce temps est à présent révolu puisque YouTube permet depuis 2018 de le faire, et donc de pouvoir enfin envoyer directement votre cible d’une vidéo à un catalogue de produits ou de services.

Vers la fin du site web traditionnel ?

Viralité, brassage de spectateurs, liens directs vers vos offres… se dirigerait-on tout droit vers la fin du site web traditionnel ? Si nous n’en sommes pas encore là, quelques éléments clés sont à ressortir.

1) Un vecteur de message polyvalent

La vidéo, par le biais de YouTube, permet de dire beaucoup, rapidement. Tout ce que vous pourriez écrire sur un site est transposable en vidéo : votre offre, votre histoire, votre marque employeur, vos cas clients, vos valeurs… Par le biais des playlists YouTube, vous pouvez retrouver vos différentes catégories sur votre site.

2) Une incitation plus efficace à l'engagement

L’utilisation de plusieurs types de vidéos et de multiples contenus permet d’engager différentes cibles sur des points précis avec moins de porosité que sur un site, où le spectateur prend plus facilement la liberté de passer d’une page à une autre.

3) Une communication qui va à l'essentiel

Les gens restent peu de temps sur un site. Outre un fort taux de rebond moyen (58,18 %) , la durée moyenne passée sur un site est de 2 minutes et 17 secondes : un temps qui ne permet pas de lire tout le contenu rédigé. Le même temps passé sur YouTube à travers une vidéo vous permettrait de passer bien plus d'informations, tout en vous incarnant davantage aux yeux du spectateur.

4) Une évolutivité simple et régulière

Il est plus facile de faire évoluer une chaîne YouTube et de créer un socle de communication qu’avec un site. Contrairement à un site qui va devoir faire peau neuve au moins tous les 3 ans, votre chaîne YouTube ne demande qu’un entretien régulier pour définir la pertinence de garder visible telle ou telle vidéo.

5) Une multiplicité des formats

Il y a bien des manières de rentrer en contact avec votre cible par le biais de YouTube. Outre la publicité en pré-roll non skippable de 6 secondes, vous avez plein de durées possibles : des contenus longs, des contenus courts, des contenus adaptés aux mobiles, d’autres aux ordinateurs, des tutoriels, des FAQ, des prises de parole exceptionnelles… là où un site renvoie à un contenu plus massif, moins segmentable et très souvent figé (à minima pour les sites vitrines).

En bref, votre chaîne YouTube dispose d’un gros avantage sur un site web : elle est faite pour être en mouvement, pour être mise à jour, pour vivre, faire réagir. C’est un réseau social, et les vidéos mises en ligne sur ce dernier peuvent en plus être diffusées en natif partout ailleurs.

Doit-on alors supprimer son site web ?

Non, évidemment, et pour une raison très simple : le contenu vidéo d’une chaîne YouTube est très complémentaire du contenu de votre site web.

L'inertie d'adaptation des pré-millennials

La vidéo et le mouvement sont fondamentaux pour laisser passer plus d’émotions, dire les choses de manière authentique, mais le public a encore besoin, du moins tant que les générations pré-millennials sont encore de ce monde, d’être figé devant une page statique pour avoir une autre forme de réflexion. Cela doit d’ailleurs conditionner votre approche de la vidéo et de YouTube en particulier. Il n’est pas nécessaire de tout vendre avec la vidéo. On peut considérer que le rôle de cette dernière est d’être un bélier, de capter l’attention, créer une brèche chez la cible.

De la publicité vidéo au site marchand

Le site web pourra toujours permettre, par son contenu rédactionnel, notamment d’une offre ou d’une page produit, d'achever de convaincre la cible de passer à l’acte d’achat. Bien entendu, des éléments comme YouTube TrueView for action, qui permettent de passer directement d’une publicité vidéo à un site marchand comme Amazon, tendront petit à petit à supprimer ce passage obligé vers le site web, mais il se passera encore du temps avant que cela soit vraiment ancré comme un réflexe systématique de consommateur.

S'il est important de continuer à investir dans son site, il convient cependant d’opérer un premier changement : repenser l’ordre de vos priorités et prendre en considération le rôle stratégique de la vidéo dans votre communication.

Partager sur

Vous aimerez aussi