La vidéo prend de plus en plus de place dans le trafic global

82 % du trafic global d’Internet seront de la vidéo d’ici 3 ans ! Êtes-vous prêts ?

82 % du trafic global d’Internet seront de la vidéo

Partager sur

82 % du trafic global d’Internet seront de la vidéo d’ici 3 ans ! Êtes-vous prêts ?

Une étude publiée par CISCO indique que la vidéo représentera 82 % du trafic Internet global en 2022… Que cela signifie-t-il ? Quelles en sont les conséquences pour vous et votre entreprise ?

Petite histoire de la vidéo

Pour bien comprendre l’avenir de la vidéo, il est important de se souvenir d’où l’on vient. De ses difficiles débuts sur Internet à son omniprésence aujourd'hui : retour sur l'émergence de la vidéo à l'ère du digital.

Quelques années en arrière

Nous revoilà en 2005. Lire une vidéo en streaming depuis un ordinateur est souvent laborieux à cause des débits Internet plutôt faibles chez la plupart des utilisateurs. Côté Internet mobile, les téléphones mobiles n'en sont encore qu'à leurs balbutiements en termes de browsing experience. YouTube vient tout juste d’être créé. La plupart des réseaux sociaux d’aujourd’hui n’existent pas encore (seuls Facebook et LinkedIn démarrent en tâtonnant). La communication vidéo n'est pas encore très répandue sur le Web .

La vidéo va commencer sa fulgurante progression avec l’arrivée de YouTube, dont l’envolée est très rapide, puisque dès juillet 2006, c’est 100 millions de vidéos qui sont vues chaque jour sur le réseau, suffisamment pour que Google flaire le bon coup et rachète YouTube pour la modique somme de 1,65 milliard de dollars. Près de 2 millions de français viennent y regarder au moins une vidéo chaque mois… bien loin toutefois des 37,5 millions d’aujourd’hui

Les réseaux sociaux et l'impact positif de la vidéo

Si on vous rappelle tout ça, c’est parce que la rapidité avec laquelle tout s’est emballé pour la vidéo a forcément mis du temps à être digérée par les services marketing et par les agences. Et il y a encore des résistances bien compréhensibles chez certains : 30 % des entreprises n’ont toujours pas utilisé la vidéo dans leur communication.

C’est l’appel d’air des réseaux sociaux qui a permis une prise de conscience plus massive de l’impact positif de la vidéo pour promouvoir sa marque, ses produits et ses offres : entre 2012 et 2017, vous avez pu constater l’explosion de la présence de vidéos sur vos fils Facebook, puis Instagram (août 2016), puis LinkedIn (hiver 2018)

2021, l’odyssée de la vidéo

Quelle sera la place de la vidéo en 2021 ? [En nous basant sur ces constats, tentons de nous projeter dans l'avenir proche de notre société avec un petit scénario fictif.]

Nom de Zeus !

2 mars 2021, vous êtes installé confortablement dans une salle d’attente chez votre médecin. Vous venez de passer 20 minutes sur votre iPhone X2touch5s. Vos feeds Instagram, Twitter, LinkedIn, et Glutch’ (un nouveau réseau social sorti fin 2020) vous ont permis de scroller un peu plus d’une centaine de vidéos. Dans cette réalité-là, 8 posts sur 10 sont de la vidéo.

Face à ce flux intarissable de vidéos, l’enjeu des marques est d’arriver à raconter une grande histoire en agrégeant plusieurs contenus vidéos, un peu comme si chaque vidéo était une bulle de BD. Les entreprises déclinent leurs campagnes en vidéos de longue, moyenne ou courte durée, en animations, en lives… Les capsules sont des ponctuations, elles sont là pour marquer l'esprit et créer un visuel « waouh » qui vient ponctuer des contenus plus longs.

Les communicants raisonnent de moins en moins en « projets vidéo » spécifiques mais davantage en langage vidéo. Chaque marque doit avoir sa propre langue vidéo. Chaque vidéo est un mot qu'il faut orchestrer afin que l'ensemble de ces mots-vidéos créent des phrases qui fassent sens.

Portrait robot de la politique de communication vidéo idéale en 2021

[Imaginons à présent, en 2021, dans le meilleur des mondes possibles, la politique de communication vidéo idéale, en supposant que les gens ont appris à tirer parti des récentes évolutions liées à la vidéo et qu'ils sont en phase avec leur époque.]

• La vidéo est au cœur des organisations internes

  • Petit à petit, la vidéo gagne ses galons. Les grands groupes continuent de mieux s’organiser et on voit de plus en plus de studios vidéo internes émerger, y compris chez les ETI et les grandes PME.
  • On ne lance plus des vidéos en « bonus de dernière minute » sans réfléchir à un plan média. On prend donc le temps de construire sa production en instaurant de vraies réunions vidéo.
  • Chaque campagne vidéo est traduite et adaptée sur tous les réseaux sociaux. La digitalisation des campagnes vidéos est systématiquement intégrée dans les budgets.

• Le sujet vidéo n’est plus une expertise de niche

En interne, les plus avancés sont soucieux de la culture vidéo qu’ils inculquent à leurs collaborateurs. Les technologies leur permettent d’être des relais intéressants. Cette communauté permet d’agréger plus de contenus en autoproduction, qui vont donner un autre relief à la vie d’une marque ou d’une entreprise.

• Les entreprises assument leur rôle de médias

  • Chez les entreprises souhaitant sortir du lot, on voit de plus en plus fleurir la notion de ton vidéo. La charte vidéo n’est plus seulement une succession de guidelines, de do et de don’t, mais l’occasion pour chacun de s’interroger sur la notion d'empreinte vidéo et d’être reconnaissable par ce biais.
  • Les entreprises développent des émissions via le live streaming, en allant parfois sur des sujets loins de leur domaine de compétence initial, mais qui trouvent un véritable écho chez leur communauté.
  • Les entreprises travaillent à la création de contenu vidéo au service du public.

Retour en 2019

Vous achevez la lecture de cet article, mi-amusé, mi-perplexe. Ayant grandi à une époque où le marketing se passait très bien de vidéos, vous avez du mal à comprendre comment la vidéo pourrait prendre un telle importance. Vous n’êtes malgré tout pas disposé à laisser passer une opportunité de développement, et vous décidez d’aller télécharger le Livre Blanc* proposé par l’agence WAIT FOR IT.

Téléchargerle livre Blanc

Partager sur

Vous aimerez aussi