Comment réussir sa stratégie digitale ? La réponse en vidéo

10 références inspirantes pour réussir sa stratégie vidéo digitale

Comment réussir sa stratégie digitale ? La réponse en vidéo

Partager sur

10 références inspirantes pour réussir sa stratégie vidéo digitale

La communication doit booster la marque, les offres et la notoriété de son entreprise.
Cela demande des convictions et parfois des prises de risques.
Pour alimenter vos réflexions, rien de tel que s’appuyer sur des références canons et des succès à présenter à des comités de direction pour aider à la projection. Nous vous en proposons 10 qui, on l’espère, vous aideront à la construction de votre stratégie vidéo.

01/ SickKids

La vidéo

Contexte
La fondation SickKids s’occupe d’enfants gravement malades. Un secteur « touchy », qui peut amener (légitimement) son lot de vidéos « dramatiques ». La chaîne YouTube de SickKids en contient d’ailleurs un certain nombre.

Challenge
Sur un sujet grave, comment utiliser la vidéo comme un cri assuré, clair, perçant ?

Forces
Cette vidéo a tout : changements de rythme, de forme (prises de vues réelles, full motion), breaks musicaux, métaphores inspirantes… Plus que tout ça, cette vidéo propose une vraie vision de marque : SickKids est la fondation qui donne la force à vos enfants malades de se battre en héros contre la mort. Elle casse les codes d’un genre convenu, elle génère de l’émotion, elle invite à l’adhésion.

Ce qu’il faut en retenir
Tant que votre démarche est authentique et portée par l’ensemble de l’entreprise, tout est possible. Il n’y a pas de mauvais ton, pas de codes imposés. Mais une voie originale doit être entreprise à 100 %. Il ne peut pas y avoir de demi-mesure dans ce type de projet vidéo, que ce soit dans la production (le budget est ici forcément considérable, et les collaborateurs très impliqués dans ce projet vidéo) ou dans
l’écriture.

02/ Dollar Shave Club

La vidéo

Contexte
Dollar Shave Club est une société américaine qui vend des rasoirs et autres accessoires de beauté : un vrai challenger dans un univers dominé par les poids lourds tels Gillette, Mennen, BIC, Wilkinson Sword…

Challenge
Avec un budget moindre que celui des leaders du secteur, comment avoir une communication tout aussi offensive et efficace ?

Forces
Cette vidéo est un must have : elle nous ancre dans sa réalité d’entreprise, et non de marque. On découvre ses entrepôts, ses salariés, ses stocks… tout en promouvant une dimension et un tone of voice propres : simplicité, authenticité et autodérision.
Elle fait la fusion entre l’institutionnel et la publicité en donnant aux consommateurs toutes les raisons de devenir clients.
Relativement simple d'un point de vue technique (on reste dans une logique de faux plan séquence qui n’a pas mobilisé un plateau technique trop important), elle s’appuie sur le charisme de son dirigeant.

Ce qu’il faut en retenir
Cette vidéo date de 2012 : autrement dit, l'âge de pierre quand on parle de vidéo.
Pourtant, elle n’a pas pris une ride. Mieux, son concept a été repris par Saveur Bière et son calendrier de l’Avent en 2016 (Vidéo) .
Elle est le reflet de la revendication d’une forme de transparence entre les marques et leurs consommateurs.

03/ Bose et Amazon Echo

La vidéo

Contexte
Bose et Amazon font du co-branding autour d’un casque compatible avec le service Alexa.

Challenge
Dans un secteur concurrentiel, comment réussir à séduire une cible volatile sur les réseaux sociaux ?

Forces
Cette vidéo excelle dans un exercice convenu : la plupart des marques ont pris un jour le parti de ne pas vendre les spécificités d’un produit mais de définir un mood qui transcende leur offre pour créer un attachement. Objectif : love brand.
Mais tout le monde n’est pas Nike, et l’exercice est périlleux. Cette  publicité le réussit en partie parce qu’elle dessine les contours d’un quotidien banal dans lequel le produit Bose/Amazon permet d’apporter magie et rêverie à la vie de son héros.

Ce qu’il faut en retenir
La réussite d’un parti pris aspirationnel tient de la bonne observation d’une époque et de ses codes clés, mais aussi d'une approche moderne de la forme qui vient soutenir la justesse d’un message.

04/ CGVL

La vidéo

Contexte
La CGVL est un acteur B to B dans le secteur des transports.

Challenge
Dans un secteur en plein emploi, comment séduire et gagner la bataille de la marque employeur ?

Forces
Cette vidéo ne se limite pas au catalogue d’avantages pour les candidats : elle propose une vision de marque. La CGVL n’est pas un acteur du marché des transports comme les autres. Il se dégage un vrai ton d’entreprise, et un projet de vie pour chacun : être soi-même, s’épanouir comme on est.

Ce qu’il faut en retenir
La réussite de ce projet vient de son dimensionnement. Nous n’avons rien inventé, le « Venez comme vous êtes ! » cher à McDonald's est un classique de la culture pop et publicitaire. Mais la simplicité du message et son traitement publicitaire en studio, contrebalancé par l’utilisation de vrais collaborateurs du groupe CGVL, apportent un objet vidéo original qui vient différencier la CGVL sur son marché.

05/ Toyota

La vidéo

Contexte
Toyota vend son nouveau modèle de voiture partout dans le monde.

Challenge
Comment toucher, par une campagne, des publics cibles bien différents ?

Forces
Cette campagne est un bon exemple d’utilisation des armes de ciblage. Elle propose différents versions, en lien avec des ethnies : Different Ads, Different Ethnicities, Same Car.
Si le critère de personnalisation peut nous choquer en tant qu’Européens (il est plus commun outre-Atlantique), il convient ici de considérer la bonne utilisation d’une caractéristique de diffusion (un ciblage contrôlé via YouTube) qui est répercuté dans l’idée créative.

Ce qu’il faut en retenir
L’évolution des médias et des modèles de diffusion amène à challenger les formats vidéo. Il est préconisé de communiquer un film différent par cible.

06/ L’Oréal Paris

La vidéo

Contexte
L’Oréal est une marque dont la présence digitale est importante.

Challenge
Comment produire, avec une vision globale, un ensemble varié de vidéos ?

Forces
La chaîne YouTube de L’Oréal Paris est un bon exemple d’organisation de production de contenus. Elle permet de montrer l’éditorialisation stratégique du contenu vidéo à l’année. Les catégories sont claires : tutoriels, événementiel, publicités, catégories de produits…
Ce n’est pas l’actualité qui guide la production de contenus, mais la stratégie de l’équipe de communication qui priorise ses sujets et ses orientations.

Ce qu’il faut en retenir

La vidéo a pris un tel poids dans la production de contenu que sa création et sa production ne peuvent plus être traitées en conséquence d’un flux d’action. Une posture résumée à « Tiens, une vidéo sur ce sujet serait bien » ne fonctionne plus car cela a des conséquences néfastes sur l’équilibre global de la communication vidéo de la marque.

07/ et 08/ Campagne Slush

Première vidéo
Seconde vidéo

Contexte
Slush est un événement finlandais annuel incontournable pour les start-up.

Challenge
Comment réussir à imposer une patte vidéo, un ton de marque clair, qui permette d’accélérer l’identification et la notoriété d’une marque ?

Forces
Ces deux vidéos montrent ce qui peut lier des vidéos différentes : un style visuel qui uniformise le style global des prises de parole vidéo. Ici, chez Slush, il s’agit principalement de choix colorimétriques (tons bleus et violets, couleurs froides qui empruntent beaucoup à l’univers de la tech).

Ce qu’il faut en retenir
Slush évolue dans un univers tech et événementiel. L’essentiel de sa communication repose donc sur la mise en avant de ses événements. Un secteur où il est difficile de faire émerger un ton propre. Il n’y a rien qui ne ressemble plus à un événement qu’un autre événement : on y retrouve des plénières, des intervenants, un public, des interviews…

En faisant le choix fort de charter sa communication événementielle par la couleur, Slush se rend directement identifiable et sa communication vidéo gagne ainsi en visibilité.

09/ Target Corporation

La vidéo

Contexte
Target Corporation est une entreprise de grande distribution.

Challenge
Comment réussir à séduire sa cible en e-commerce ?

Forces
Cette vidéo est un bon exemple des possibilités offertes par les « murs » des réseaux sociaux. Elle propose un jeu visuel entre les vidéos avec une logique de traversée d’une vidéo à l’autre. La réussite de cette campagne est de faire sens avec une héroïne qui change de vêtements d’une vidéo à l’autre en s’accordant à son décor. C’est aussi une manière de donner du sens à un effet visuel, en lien avec la commercialisation des produits de la marque.

Ce qu’il faut en retenir
Il faut rester à l'affût des opportunités d'innovations visuelles apportées par la diffusion. Il est possible maintenant de jouer sur les formats et de créer un storytelling fort.

10/ Cochonou

La vidéo

Contexte
Cochonou lance un saucisson Label rouge.

Problème
Comment transmettre l’information à sa cible consommateur dans un contexte de communication parfois difficile dans le secteur de l’agro-alimentaire ?

Forces
Cette campagne surfe sur un calendrier éditorial de la marque. Elle a été préparée et prévue avec l’objectif de diffuser de manière régulière sur les réseaux sociaux un contenu informatif et authentique sur ce nouveau saucisson Label Rouge.
La réalisation et le style de montage apportent une simplicité qui rend la marque accessible et naturelle.

Ce qu’il faut en retenir
Pour parvenir à la production de cette web-série, il a fallu une organisation en amont du calendrier éditorial de la marque. Ce format permet de faire durer dans le temps la présence digitale de la marque, ce qui est un parti pris malin de la marque.

Le concept et le parti pris artistique viennent appuyer par avance les questions et réponses que la communauté de la marque peut nourrir avec cette annonce officielle.

Partager sur

Vous aimerez aussi